La pédagogie de l’alternance

En devenant acteur de sa formation, le jeune progresse plus rapidement et acquiert de solides bases scolaires pour la poursuite de ses études.

Le principe pédagogie de l’alternance est d’utiliser au maximum ce que l’élève a vu en stage pour l’aider à mieux comprendre les cours.

Cet aller-retour incessant entre théorie et pratique consolide les apprentissages du jeune.

Durant le temps de stage, le jeune doit systématiquement réaliser un mini-rapport appelé « plan d’étude ». Ce travail, corrigé individuellement à chaque session MFR par un formateur, sert ensuite de support aux matières enseignées.

Pour les classes de Première et Terminale, ce travail prend la forme de fiches techniques, et de différentes parties du rapport de stage qui sera évalué à l’examen final (oral).

Les outils indispensables pour que l’Alternance garde tout son sens :

Le carnet de liaison, toujours dans le cartable du jeune, est visé à chaque session par les trois partenaires (parents, maître de stage et formateur MFR) et permet de suivre au plus près le déroulement de la formation du jeune.

Les relations parents/équipe pédagogique

Le formateur-responsable de classe joue un rôle d’interface avec les familles. Des contacts réguliers permettent de prendre les éventuels problèmes en amont, de baliser l’orientation au mieux et de suivre la progression du jeune.

En partant du concret, l’élève visualise mieux, comprend à quoi servent les cours et fait de lui-même le lien entre la théorie et la pratique.